Belgique en guerre / Événements

Le tournant des élections de 1936.

Thème - Collaboration

Auteur : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Les élections du 24 mai 1936 sont les premières auxquelles participe le mouvement rexiste, qui fait une entrée fracassante sur la scène politique belge. 

«Chasser les ‘Banksters’» et «éliminer les pourris»

Les crises bancaires de 1933-1934, la dévaluation de 1935 et les rumeurs de scandales politico-financiers irritent fortement l’opinion, surtout la petite bourgeoisie. Ces thèmes sont exploités par Léon Degrelle. Ce jeune tribun catholique, en rupture avec sa famille politique, a entrepris, depuis l’hiver 1935-1936, une campagne pour «chasser les ‘banksters’» et «éliminer les pourris». Il est appuyé par une presse de combat issue des anciennes éditions du Christ-Roi.

Début 1936, Degrelle parvient à constituer un « Front populaire de Rex » qui dépose des listes électorales dans l’ensemble du pays.

35311.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits réservés
Légende d'origine : QG de Rex 1936

Archives de la série Inédits, 16/01/1990, RTBF 

La surprise

Au lendemain des législatives, surprise !  Inexistant deux mois auparavant, Rex obtient 21 sièges, essentiellement au détriment du parti catholique, qui en perd 16. Ce dernier conserve néanmoins 63 sièges (les trois quarts sont désormais néerlandophones) mais glisse au second rang, derrière les socialistes qui , avec 70 élus (perte de 3 sièges) sont, pour la première fois, la première force politique. Les libéraux, avec 23 élus, limitent la casse en ne perdant qu’un élu tandis que les nationalistes-flamands du Vlaams Nationaal Verbond (VNV) remportent 16 sièges. Enfin, on enregistre une (petite) poussée à l’extrême gauche avec 9 députés communistes contre 3 en 1932…

Résultats des courses

Jusqu’alors les partis traditionnels réunissaient 90% des voix. Lors des élections de 1936, ils ne représentent plus que 75% de l'électorat. L’avertissement est sérieux. Le résultat majeur des élections, c’est la perte de la majorité relative détenue par les Catholiques depuis 1919 suite à la dissidence rexiste.

Après maints conciliabules, l’union nationale va se reconstituer sous la houlette du catholique Van Zeeland et va affronter la poussée rexiste, jusqu’à la vaincre en 1937. 

Résultats des élections législatives de 1936 (Chambre)

Bibliographie

Gérard-Libois, Jules, “Rex 1936-1940 : Flux, Reflux, Tensions et Dislocations.” CRISP, no. 1226 (1989).

Höjer, Carl-Hendrik, Le Régime parlementaire belge de 1918 à 1940. Bruxelles: CRISP, 1969.


Pour en savoir plus...

283554 Articles Rex Conway Martin
260608.jpg Articles Vlaams Nationaal Verbond (VNV) De Wever Bruno