Belgique en guerre / Personnalités

Albert Servaes

Thème - Collaboration

Auteur : Devillez Virginie

Albert Servaes (1883-1966) suit les cours du soir de l’Académie de Gand. En 1905, il s’installe à Laethem Saint Martin où il devient l’un des artistes phares de l’expressionnisme flamand.

Un ami de l’Allemagne

A la fin des années trente, Servaes adhère au Verdinaso. Quelques mois après la capitulation, il prend activement part à un voyage culturel organisé en Allemagne par la DeVlag et la Propaganda Abteilung. Le 11 décembre 1940, à Berlin, Servaes offre à Goebbels, responsable de la propagande du IIIe Reich, un document signé par lui-même et ses congénères. Par après il participe à toutes les expositions en Allemagne et, en 1942, il se rend seul à Münster et en Westphalie pour un voyage d’études.  Ses œuvres sont exposées en décembre 1942 au foyer de la Salle de concerts de Münster.

Enchanté par son premier périple, Servaes écrit un article dans le Brüsseler Zeitung. Il y remercie  l’Allemagne hospitalière d’avoir accueilli les Flamands comme des fils de la maison. Il y parle également les soldats allemands, «les meilleurs au monde», qui ont affranchi la Flandre de ses chaînes. 


33342.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits réservés
Légende d'origine : Flämische Künstler bei Reichsminister Dr. Goebbels.Auf Einladung von Reichsminister Dr. Goebbels weilen zurzeit flämische Künstler in Deutschland. Am 11.12.40 wurden sie von Dr. Goebbels in den Räumen des Reichsministeriums für Volksaufklärung und Propaganda empfangen. Im Namen der flämischen Künstler dankte der bekannte flämische Maler Albert Servaes dem Minister für die den Künstlern zuteil gewordene Einladung.
Légende Web : Rencontre entre Joseph Goebbels, ministre de la propagande allemande et Albert Servaes, chef de la délégation artistique flamande en visite dans le Reich. Ce voyage, organisé par la DeVlag en décembre 1940, est largement médiatisé par la propagande.

Un organisateur de la Flandre artistique

41371.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Actualit
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : La résurrection de l'abbaye D'Orval. De grandes fêtes auront lieu à l'abbaye d'Orval le 10 mai prochain pour la bénédiction abbatiale de Dom Marie-Albert Vander Cruyssen, le 53e abbé d'Orval. Photo: Deux des artistes qui ont travaillé à l'abbaye, M. Vaes, l'architecte, et monsieur Servaes, le peintre, travaillant au Chemin de Croix de la nouvelle église. 8.V.1936.
Légende Web : L’expressionniste Albert Servaes à l’abbaye d’Orval en 1936. Durant l’Occupation, Servaes collabore avec l’Allemagne nazie. À la Libération, il s’exile en Suisse.

Servaes s’occupe aussi l’organisation des artistes plasticiens en Belgique via la Federatie der Vlaamsche Kunstenaars dont il est membre fondateur et vice-président. Cette organisation a pour objectif de resserrer les liens entre les artistes flamands et de favoriser l’autonomie culturelle du ministère de l’Instruction publique.

L’épuration

 A la Libération, Servaes  s’enfuit dès le 4 septembre 1944. Après trois jours, l’artiste arrive à Cologne, passe par Münster et Hildesheim pour atteindre Lunebourg avant de redescendre vers le sud. Son périple se terminera en Suisse, en mars 1945. Servaes est condamné à dix ans par contumace pour collaboration, peine ramenée à cinq ans puis effacée par la grâce

Bibliographie

Devillez, Virginie. Le retour à l’ordre. Art et politique en Belgique. 1918-1945. Bruxelles: Labor- Dexia, 2003.


Pour en savoir plus...

8365.jpg Articles Collaboration artistique Devillez Virginie