Belgique en guerre / Personnalités

Frans Daels

Thème - Collaboration

Auteur : De Wever Bruno (Institution : UGent)

Frans Daels (1882-1974) est un médecin et professeur à l'université de Gand, flamingant, homme politique nationaliste flamand et président des pèlerinages à la Tour de l'Yser(IJzerbedevaarten).

Mouvement frontiste et pèlerinages de l'Yser

Daels grandit dans une famille aisée, francophone, à Anvers. Il fait carrière en tant que gynécologue à l'université de Gand. Pendant la Première Guerre mondiale, il sert comme médecin dans l'armée belge. Il y devient flamingant et est en contact avec les dirigeants du mouvement frontiste, d'inspiration nationaliste flamande.

Il crée l’organisation Hommage aux héros (Heldenhulde) qui honore les flamingants tombés au combat en ornant leurs tombes de symboles flamands. C'est de là que naissent après la guerre les pèlerinages de l'Yser et l'édification en 1928-1930 de la Tour de l'Yser  à Dixmude – Daels en prend l'initiative et est porté à leur présidence. Il s'active également en faveur de la néerlandisation de l'université de Gand et de la science en général. Il fonde en 1925, dans l'arrondissement d'Eeklo, un parti nationaliste flamand qui ne connaît guère de succès.

12665.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Belgapress
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : Het Diets Studentenkongres te Gent. De feestzitting in de Kon. Stadsopera. Prof. Dr. Frans Daels tijdens zijn rede. 5/4/1941 [censure photographique] [Photo Reportage "Artist Press"]

Au conseil de guidance (Raad van Leiding) du Vlaams Nationaal Verbond (VNV) et sur le front de l'Est

11902.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Sipho
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : De XXIIIe IJzerbedevaart - 23 augustus 1942. Leden van de NSJV aan de voet van de IJzertoren. [24/8/1942] [Frei gegeben durch zensur]

En 1940, Daels fait partie du conseil de guidance du VNV. Il critique la politique, selon lui trop indulgente, envers la tendance pangermanique de la collaboration. À l'été 1941, il prend la direction d'un hôpital de campagne auprès de la Légion Flamande (Vlaams Legioen), l'unité de volontaires flamands qui combat sur le front de l'Est. Quand il s'avère que la Légion Flamande se bat dans le cadre de la Waffen-SS, Daels se retire et son attitude critique face au VNV se renforce. Il démissionne en 1942 de ses fonctions de membre du conseil de guidance, et en 1943 du parti.

Exil et réhabilitation

À la Libération, il plonge dans la clandestinité et se réfugie en Suisse. Il est condamné à mort par contumace, peine commuée en un emprisonnement de 15 ans lorsqu'il rentre en Belgique en 1959. Grâce notamment à l'intervention du Premier ministre Gaston Eyskens, il ne doit pas aller en prison. En 1968, il devient président d'honneur du comité du pèlerinage de l'Yser.

11901.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Sipho
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : De XXIIIe IJzerbedevaart te Diksmuide op 23 augustus 1942. De aankomst aan de toren van de Grafsteen. DMS-meisjes dragen de bloemenkransen naar de crypte. [Frei gegeben durch zensur]

Bibliographie

De Wever, Bruno. “Frans Daels.” In Nieuwe Encyclopedie van de Vlaamse Beweging, 836–39. Tielt: Lannoo, 1998.


Pour en savoir plus...

24209.jpg Articles Mouvement flamand De Wever Bruno