Belgique en guerre / Personnalités

Jan Grauls

Thème - Collaboration

Auteur : Wouters Nico (Institution : CegeSoma)

Fonctionnaire nommé sous l'Occupation, notamment, gouverneur de la province d'Anvers puis bourgmestre du Grand Bruxelles.

Avant la guerre

Jan Grauls (1887-1960) est, avant l'Occupation, directeur de l'enseignement moyen et supérieur au ministère des Arts et des Sciences, secrétaire du Nederlandse Cultuurraad et actif en tant que dialectologue. Il est flamingant, mais n'appartient à aucun parti politique.

5825.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Schepencollege Groot-Brussel: 1. Jan Grauls, Burgemeester; 2. Léon Brunet, Gemeenteeigendommen; 3. Maurice Denis, Financiën; 4. M. Liesenborghs, Schone Kunsten, Tourisme en Culturele Aangelegenheden; 5. Piet Finné, Onderwijs; 6. Arthur Bacq, Sociale Zaken; 7. W. Reinhard, Haven, Nijverheid en Handel; 8. Jan Delmartino, Gezondheid, Sport en Jeugd; 9. J. Bottemanne, Openbare Werken; 10. Gillès de Pélichy, Burgerlijke Stand; 11. M. Tommelein, Ravitaillering; 12. Jan De Man, Regies; 13. Lode Claes, Betwiste Zaken.

Sous l'Occupation

291953.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Nous ne voulons pas du grand Bruxelles Nazi que preparent les traites Romsee et Borginon

En août 1940, Grauls devient gouverneur (ad interim) de la province d'Anvers et y ajoute en octobre 1940 la fonction de président de la Commission de révision des livres scolaires. En septembre 1942, il devient bourgmestre du Grand Bruxelles (il refuse d'abord cette désignation, mais Hendrik Borginon réussit à le convaincre). C'est une tâche peu enviable qui l’attend: la création du Grand Bruxelles suscite de nombreuses protestations, il doit contrôler un collège échevinal composé de collaborateurs qui ne cessent de se disputer, et le ministère de l'Intérieur reprend une bonne partie des compétences policières. 

Profil et impact

Grauls a un profil complexe. Il n'est pas membre du VNV mais soutient en 1940-1942 la politique collaborationniste de ce parti. Son fils Wim (né en 1917) y occupe une fonction dirigeante. Grauls, pourtant, adopte une attitude plutôt modérée, voire parfois légaliste. En tant que gouverneur, il s'oppose à la nomination de collaborateurs trop radicaux à la fonction de bourgmestre. Il résiste également, en tant que bourgmestre du Grand Bruxelles, aux projets de collaboration extrême défendus par ses échevins. Cette modération est vraisemblablement due au fait qu'il est déjà relativement âgé en 1940 et qu'il est habitué au fonctionnement de l’administration. Il doit souvent s'incliner, mais il exerce une influence modératrice importante.

Après l'Occupation, il est condamné à cinq années de réclusion. Il est libéré en 1947 et récupère ses droits civils en 1950.

Bibliographie

Van Causenbroeck, Bernard. « Grauls, Jan ». In Nieuwe Encyclopedie van de Vlaamse Beweging, 1352‑53. Tielt: Lannoo, 1998.

Wouters, Nico. Oorlogsburgemeesters 40/44: lokaal bestuur en collaboratie in België. Tielt: Lannoo, 2004

En Savoir plus...

31047.jpg Articles Bourgmestres de guerre Wouters Nico
291953.jpg Articles Grandes agglomérations Wouters Nico
32722.jpg Articles Province Wouters Nico