Belgique en guerre / Personnalités

Lucien José Streel

Thème - Collaboration

Auteur : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Issu d’un milieu très modeste de la banlieue ouvrière de Liège, José Streel (1911- 1946) témoigne d’une foi chrétienne ardente, marquée par le maurrassisme.

Le début d’un parcours professionnel

Bon élève et bon étudiant, il devient tour à tour président de la Fédération liégeoise des étudiants catholiques et docteur en philosophie de l’Université de Liège. Ses débuts en tant qu’auteur, d’abord à La Gazette de Seraing puis avec son essai Les jeunes gens et la politique, sont remarqués dans la sphère catholique. Avec sa bonne plume, Streel se profile peu à peu en idéologue du Mouvement Rex (dans Ce qu’il faut penser de Rex et Positions rexistes).

164268
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : STREEL José

Un « fascisme occidental » à visage humain

164267
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : STREEL José

Combattant durant la campagne des 18 jours, il est libéré de son « Oflag » en août 1940 et devient rédacteur en chef du Pays Réel. Dans ses articles, il tente de définir un « fascisme occidental » à visage humain. Il s’efforce de maintenir la ligne politique du rexisme dans la voie d’un nationalisme bien belge. La radicalisation de la collaboration marque l’échec de cette politique.

De Rex au Soir

Il se résigne à rompre avec Rex en février 1943 après le discours de Degrelle sur la « Germanité des Wallons ». Il ne se détache pas pour autant de la collaboration. Echouant au Soir, il continue jusqu’à la Libération à prêcher en faveur d’un Ordre nouveau spécifiquement belge de plus en plus illusoire. Evacué en Allemagne avec les siens en septembre 1944, il réussit à regagner discrètement la Belgique mais est vite arrêté.

Des condamnations

Condamné à mort par contumace le 17 janvier 1945, il est rejugé et condamné à la prison à perpétuité le 6 août 1945. Suite à une procédure d’appel, il est finalement condamné à mort à le 29 octobre de la même année. Il est exécuté quelques mois plus tard. Son procès pose la question de la responsabilité d’un intellectuel comme directeur de consciences en un temps troublé.

Bibliographie

De Bruyne, Eddy. Encyclopédie de l’Occupation, de la Collaboration et de l’Ordre nouveau en Belgique francophone (1940-1945). La-Roche-en-Ardenne: Cercle d’histoire et d’archéologie Segnia, 2016.

Delaunois, Jean-Marie. De l’Action Catholique à La Collaboration : José Streel. Bruxelles: Editions Legrain, 1993.

Conway, Martin. Du Catholicisme à La Collaboration : Le Cas de José Streel. Bruxelles: Centre de recherches et d’études historiques de la seconde guerre mondiale, 1993.


Pour en savoir plus

283554 Articles Rex Conway Martin
96836.jpg Articles Collaboration intellectuelle en Belgique Colignon Alain
KB_JB1023_1941-02-19_01_000-00001 Articles Le Pays réel Colignon Alain
130181.jpg Articles Le Soir Colignon Alain