Belgien im Krieg / Ereignisse

Constitution du Mouvement National Royaliste (MNR)

Thema - Widerstand

Verfasser : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Constitution du Mouvement National Royaliste/ Nationale Koninklijke Beweging à partir de cercles d’anciens rexistes de la région d’Alost, écœurés par l’évolution collaborationniste de leur ancienne famille politique. Ses principaux animateurs, Lucien Meyer et Theo Simon, se donnent pour tête pensante un professeur de l’U.C.L aux idées très à droite, Eugène Mertens de Wilmars. Plus ouvertement encore que les formations d’anciens soldats de ‘40, le MNR soutient des points de vue très autoritaires et antiparlementaires. Telle quelle, il essaime au fil des mois à Anvers, dans le Hageland, au Limbourg et, dans une moindre mesure, à Bruxelles. Si son recrutement est lent et fort incomplet dans l’espace belge ( le MNR est à peu près absent de Wallonie), il parviendra à attirer à lui, après avoir mis un peu d’eau dans son vin autoritaire, des personnalités chrétiennes politiques et militaires de poids, dont les généraux Ernest Graff et Louis Boël.