Belgien im Krieg / Persönlichkeiten

Willy Kessels

Thema - Kollaboration

Verfasser : Andries Pool (Institution : AICA-BVK)

De nos jours, Willy Kessels (1898-1974) est, grâce à l'œuvre qu'il a réalisée entre 1929 et 1940, considéré comme un des principaux représentants de la photographie moderniste en Belgique. Mais cette renommée est entachée par une polémique concernant les choix politiques de l'artiste.

Un parcours tortueux

Au début de sa carrière, Kessels participe à quelques projets qui tendent vers la gauche. C'est ainsi qu'il signe en 1933 les photos de plateau pour “Misère au Borinage”, un film de Henri Storck et Joris Ivens. En 1935, il se lie d'amitié avec Joris Van Severen. A partir de ce moment, il réalise des reportages photographiques et des films illustrant les activités du Verdinaso, dont le portrait emblématique de son chef. Mais Kessels réalise tout aussi bien des photos qui soutiennent la propagande électorale de Paul Van Zeeland et de Rex.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Kessels poursuit son activité de photographe, mais abandonne le modernisme. Il  réalise des portraits des chefs de file de la collaboration. Il retourne fréquemment dans sa région natale, le pays de l'Escaut, pour y faire de la photographie néoromantique empreinte de nostalgie. Ces photos ont une certaine renommée grâce à quelques publications dont les premières voient le jour encore en temps de guerre. Dans les milieux nationalistes flamands, on les apprécie beaucoup parce qu'elles exaltent le caractère traditionnel de la Flandre.

Condamnation et reprise de ses activités

La guerre finie, Kessels est arrêté pour faits de collaboration et condamné, dans un premier temps, à dix ans de prison. Le 13 juin 1947, cette peine est ramenée en appel à quatre ans. Après sa mise en liberté Kessels peut reprendre partiellement ses activités, grâce notamment à l'appui d'amis fidèles, tels que les anciens membres du Verdinaso Frantz Van Dorpe et Bert Peleman.

Bibliographie

Naeyer, Christine de. W. Kessels. Charleroi: Musée de la Photographie, 1996.

Eelbode, Eric, et Catherine Robberechts. Geheugenverlies: verantwoordelijkheid en collaboratie: Willy Kessels, fotograaf. Brussel: Paleis voor Schone Kunsten, Vereniging voor Tentoonstellingen, 1998.

Eelbode, Erik. Amnésie : responsabilité et collaboration. Willy Kessels, photographe. Bruxelles: Société des expositions du Palais des beaux-arts de Bruxelles, 1997.

Andries, Pool. Willy Kessels : fotografie 1930-1960. Antwerpen: FoMu, 2010.


Pour en savoir plus...

8365.jpg Artikel Collaboration artistique Devillez Virginie