België in oorlog / Persoonlijkheden

Servaes Albert

Thema - Collaboratie

Auteur : Devillez Virginie

Nederlandse versie volgt

Albert Servaes (1883-1966) suit les cours du soir de l’Académie de Gand. En 1905, il s’installe à Laethem Saint Martin où il devient l’un des artistes phares de l’expressionnisme flamand.

Un ami de l’Allemagne

A la fin des années trente, Servaes adhère au Verdinaso. Quelques mois après la capitulation, il prend activement part à un voyage culturel organisé en Allemagne par la DeVlag et la Propaganda Abteilung. Le 11 décembre 1940, à Berlin, Servaes offre à Goebbels, responsable de la propagande du IIIe Reich, un document signé par lui-même et ses congénères. Par après il participe à toutes les expositions en Allemagne et, en 1942, il se rend seul à Münster et en Westphalie pour un voyage d’études.  Ses œuvres sont exposées en décembre 1942 au foyer de la Salle de concerts de Münster.

33342
Instelling : CegeSoma
Auteursrecht : Rechten voorbehouden
Oorspronkelijke legende : Flämische Künstler bei Reichsminister Dr. Goebbels.Auf Einladung von Reichsminister Dr. Goebbels weilen zurzeit flämische Künstler in Deutschland. Am 11.12.40 wurden sie von Dr. Goebbels in den Räumen des Reichsministeriums für Volksaufklärung und Propaganda empfangen. Im Namen der flämischen Künstler dankte der bekannte flämische Maler Albert Servaes dem Minister für die den Künstlern zuteil gewordene Einladung.
Webcaptie : Ontmoeting van Joseph Goebbels, minister van Duitse propaganda en Albert Servaes, leider van de Vlaamse artistieke delegatie, op bezoek in het Reich. Deze reis, in december 1940 georganiseerd door DeVlag, werd breed uitgesmeerd in de media in Duitsland.

Un organisateur de la Flandre artistique

41371
Instelling : CegeSoma
Collectie : Actualit
Auteursrecht : CegeSoma
Oorspronkelijke legende : De wederopbouwing van de abdij van Orval. Er zijn grote festiviteiten in de Abdij van Orval op 10 mei eerstkomend, ter gelegenheid van de inzegening door de abt Dom Marie-Albert Vander Cruyssen, de 53ste abt van Orval. Foto: Twee kunstenaars die aan de abdij gewerkt hebben, M. Vaes, de architect, en mijnheer Servaes, le schilder, terwijl ze werken aan de kruisweg van de nieuwe kerk.8.V.1936.
Webcaptie : De expressionist Albert Servaes in de abdij van Orval in 1936. Tijdens de bezetting collaboreert Servaes met Nazi-Duitsland. Bij de bevrijding gaat hij in Zwitserland in ballingschap.

Servaes s’occupe aussi l’organisation des artistes plasticiens en Belgique via la Federatie der Vlaamsche Kunstenaars dont il est membre fondateur et vice-président. Cette organisation a pour objectif de resserrer les liens entre les artistes flamands et de favoriser l’autonomie culturelle du ministère de l’Instruction publique.

L’épuration

 A la Libération, Servaes  s’enfuit dès le 4 septembre 1944. Après trois jours, l’artiste arrive à Cologne, passe par Münster et Hildesheim pour atteindre Lunebourg avant de redescendre vers le sud. Son périple se terminera en Suisse, en mars 1945. Servaes est condamné à dix ans par contumace pour collaboration, peine ramenée à cinq ans puis effacée par la grâce

Bibliografie

Devillez, Virginie. Le retour à l’ordre. Art et politique en Belgique. 1918-1945. Bruxelles: Labor- Dexia, 2003.


Meer weten...

8365 Artikels artistieke collaboratie Devillez Virginie
Deze pagina citeren
Servaes Albert
Auteur : Devillez Virginie
https://www.belgiumwwii.be/nl/belgie-in-oorlog/persoonlijkheden/servaes-albert.html