Belgien im Krieg / Artikel

Banque d'émission

Thema - Kollaboration

Verfasser : Luyten Dirk (Institution : CegeSoma)

Banque centrale créée, à l'origine, pour émettre des billets de banque en lieu et place de la Banque Nationale – mais, en pratique, plaque tournante du clearing (compensation).

Une banque nouvelle pour la Belgique occupée

La Banque Nationale suit le gouvernement lorsque ce dernier quitte Bruxelles. De ce fait, il est probable qu’on vienne à manquer de billets de banque. L'occupant propose de créer une nouvelle banque pour émettre les billets, la Banque d'émission. Il s'agit d'un organisme belge de droit allemand, capitalisé et dirigé par les grandes banques privées belges : il a donc un lien avec le comité Galopin.

35568.jpg
Institution : CegeSoma
Sammlung : Actualit
Urheberrecht : CegeSoma
Legende des Ursprungs : L'or dans les caves de la Banque Nationale de Belgique, à Bruxelles. Façade de la Banque 1940

La Banque Nationale revient

163825
Institution : CegeSoma
Urheberrecht : Droits Réservés
Legende des Ursprungs : Georges Janssen, gouverneur de la Banque Nationale de Belgique, 1939-1941

Quand le gouvernement autorise la Banque Nationale à rentrer en Belgique et à mettre de nouveau des billets de banque en circulation, la Banque d'émission perd sa fonction originale. En août 1940, elle se voit confier une nouvelle  tâche: l'organisation du clearing (compensation) entre la Belgique et l'Allemagne. Elle centralise toutes les relations commerciales entre les deux pays, qui se déroulent par son intermédiaire.

La crise

Les Allemands laissent le déficit du clearing se développer afin de financer l'exploitation économique de la Belgique. En outre, certains paiements sans lien avec le commerce extérieur se font malgré tout via le clearing. C'est le cas pour l'appui apporté aux mouvements de collaboration, pour les salaires payés aux Belges travaillant en Allemagne, pour les achats allemands sur le marché noir. En parallèle, le coût de l'occupation (que doit supporter l’État) ne cesse de gonfler : une technique utilisée pour maintenir le clearing dans des limites acceptables.

En octobre 1942 (à l'instauration du travail obligatoire), cette situation débouche sur une crise à l'occasion de l'introduction de paiements « laut besondere Mitteilung », dont l'objet n'est pas connu et qui ne pourront donc jamais être rétabli. La crise provoque un conflit entre le secrétaire général du ministère des Finances et les banquiers privés. Ces derniers accroissent leur emprise sur la Banque d'émission et poursuivent la même politique jusqu'à la fin de l'Occupation : en effet, la Banque d'émission permet de suivre les flux commerciaux entre la Belgique et l'Allemagne et constitue un chaînon institutionnel décisif dans l'économie d'occupation.

300911
Institution : CegeSoma
Urheberrecht : Droits Réservés
Legende des Ursprungs : Ministère des Finances Cabinet du secretaire Général Bruxelles, le 20 décembre 1940 ... O. Plisnier

Bibliographie

Van der Wee, Herman., and Monique. Verbreyt. A Small Nation in the Turmoil of the Second World War: Money, Finance and Occupation (Belgium, Its Enemies, Its Friends, 1939-1945). Leuven: Leuven University Press, 2009.

Pour en savoir plus...

28489.jpg Artikel Clearing Luyten Dirk
3002.jpg Artikel Entreprises Luyten Dirk
2998.jpg Artikel Wirtschaftskollaboration Luyten Dirk