Belgien im Krieg / Artikel

Garde flamande (Vlaamse Wacht)

Thema - Kollaboration

Verfasser : De Wever Bruno (Institution : UGent)

Formation paramilitaire qui fournit des auxiliaires à l'armée d'occupation et assure des missions de surveillance et de police, avant de devenir partie intégrante de l'armée allemande en 1944.

Recrutement et lutte politique

La Vlaamse Wacht est fondée en mai 1941 par le VOS (Verbond van Vlaamse Oudstrijders – Union des anciens combattants flamands). Le Vlaams Nationaal Verbond (VNV) recrute parmi ses membres. La propagande présente la Vlaamse Wacht comme étant un service de police flamand. On recrute des officiers parmi les prisonniers de guerre belges en Allemagne. L'occupant compte sur eux pour soustraire la Vlaamse Wacht à l'influence politique du VOS et du VNV, chose faite en 1943.

20922.jpg
Institution : CegeSoma
Urheberrecht : Droits Réservés
Legende des Ursprungs : Vlaamse Wacht. Sint-Pietersabdij te Gent.

Partie de l'armée allemande et de la Waffen-SS

20858.jpg
Institution : CegeSoma
Urheberrecht : Droits Réservés
Legende des Ursprungs : Non légendé

En juillet 1944, la Vlaamse Wacht jure fidélité à Hitler, ce qui implique que les volontaires relèvent des dispositions de la loi militaire allemande. Un quart de ces volontaires refusent de prêter serment. La Vlaamse Wacht compte alors 2.500 membres, regroupés en quatre sections casernées dans quelques villes flamandes. 

Lors de la Libération, la formation est transférée en Allemagne où elle est incorporée dans la Waffen-SS–Division Langemarck. Quelques centaines de gardes refusent et sont transférés dans la Vlaamse Flakbrigade ou sont mis au travail dans les fabriques allemandes.

Répression

Au cours de la répression, les principaux responsables sont condamnés à mort. En raison de leur collaboration militaire, la plupart des volontaires sont condamnés à des peines de prison mais recouvrent généralement la liberté après quelques années.

Bibliographie

De Wever, Bruno. Greep Naar de Macht: Vlaams-Nationalisme En Nieuwe Orde: Het VNV, 1933-1945. Tielt - Gent: Lannoo - Perspectief, 1994

De Wever, Bruno. “Militaire Collaboratie in België Tijdens de Tweede Wereldoorlog.” Bijdragen En Mededelingen Betreffende de Geschiedenis Der Nederlanden 118 (2003): 22–40.

Pour en savoir plus...

165211 Artikel Militärische Kollaboration De Wever Bruno
260608.jpg Artikel Vlaams Nationaal Verbond (VNV) De Wever Bruno
163793.jpg Artikel Die Säuberung und die Strafverfolgung der Kollaboration Aerts Koen