Belgien im Krieg / Ereignisse

Les responsables de «Zéro» et de «Luc-Marc» contraints de fuir

Thema - Widerstand

Verfasser : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Descente massive des polices nazies à la banque de Bruxelles. Kerkhofs et Moens, responsables de « Zéro »,  échappent de justesse à l’arrestation mais doivent s’exfiltrer en catastrophe vers Londres. Il en va de même un peu plus tard, en décembre,  par les chefs de « Luc-Marc » : directement menacés, Henri Bernard (15 décembre 1941) puis Georges Leclercq et André Cauvin (27 janvier 1942) sont contraints  de quitter la Belgique pour se replier en Grande-Bretagne, cédant la direction de « Luc-Marc » à Pierre Depreter. Fin 1941, deux des principaux services de renseignements de Belgique se retrouvent pratiquement sur la touche. Ils mettront des mois avant de pouvoir reprendre une activité d’envergure.