Belgien im Krieg / Persönlichkeiten

Henry Bauchau

Thema - Kollaboration

Verfasser : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Henry Bauchau (1913-2012) provient de la bourgeoisie catholique francophone de Flandre. Etudiant le Droit à Louvain, il s’affiche démocrate-chrétien tout en se montrant attiré par certaines expériences communautaires et juvéniles pratiquées outre-Rhin. Parallèlement, il monte en grade au sein de l’Association Catholique de la Jeunesse Belge (ACJB) et devient un cadre influent de La Cité chrétienne.

Troisième voie ?

Officier de réserve, Bauchau se sent humilié par la capitulation de l’armée belge. A l’automne 1940, il entreprend une expérience de type Ordre nouveau résolument royaliste et chrétien : le Service des Volontaires du Travail pour la Wallonie (SVTW). L’expérience est mal comprise des populations. Lorsqu’en juin 1943 son service fait l’objet d’un noyautage des rexistes, il démissionne pour rejoindre la résistance.

210701.jpg
Institution : CegeSoma
Urheberrecht : Droits Réservés
Legende des Ursprungs : Bauchau Henri, fondateur des Volontaires du travail

Jean Delfosse et Henry Bauchau, Membres fondateurs du service des Volontaires du travail : « Romsée voulait imposer aux volontaires du travail des hommes à lui » (Jours de guerre, 27/01/1992, RTBF)

Nouveau départ et rédemption ?

Après la guerre, émigré à Paris puis en Suisse, il travaille dans l’édition avant de s’établir comme psychanalyste. Il obtiendra sur le tard une reconnaissance publique pour son œuvre littéraire avec Œdipe sur la route (1990) et surtout Antigone (1997) pour lequel il reçoit le prix Rossel. 

Bibliographie

Balace, Francis. “L’aventure Des Volontaires Du Travail.” Jours de Guerre, no. 10 (n.d.): 43–72.


Pour en savoir plus...

275440.jpg Artikel Service des Volontaires du Travail Colignon Alain