Belgique en guerre / Personnalités

Maurice De Wilde

Auteur : Vanden Daelen Veerle (Institution : Kazerne Dossin)

Maurice De Wilde (1923-1998) est un présentateur, journaliste d'investigation et producteur de télévision belge.

Carrière

De Wilde a une formation de régent en langues germaniques, et devient également par la suite licencié en sciences sociales. Il fait l'essentiel de sa carrière auprès de l'institut public de radiodiffusion, d'abord en radio puis à la télévision. De Wilde est un journaliste d'investigation pur-sang et réalise des reportages remarqués et souvent très controversés, ce qui ne facilite pas toujours sa carrière. Il devient surtout célèbre grâce à ses documentaires sur la Seconde Guerre mondiale.

L'Ordre Nouveau

À l'instar de la série télévisée L’Occupation (De Bezetting), produite aux Pays-Bas (1960-1965), la télévision publique belge lance un projet consacré à la Belgique et à la Seconde Guerre mondiale sous la direction de Jerome Verhaeghe. La cellule appelée « Noyau de production Seconde Guerre mondiale (Productiekern Wereldoorlog II) » diffuse entre 1973 et 1991 quelque 120 épisodes réalisés par différents groupes de travail. La série ne recueille un large succès auprès du public qu'en 1982, lorsqu'est lancée la série L’ordre Nouveau (De Nieuwe Orde) de Maurice De Wilde et de ses collaborateurs.

293037.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Non légendée

Signification

De Wilde s'entretient avec d'innombrables acteurs, dont beaucoup de petits et grands collaborateurs (en ce compris Léon Degrelle) de la Seconde Guerre mondiale, avec son style typique d'intervieweur tenace. Dans ce cadre, il met littéralement ses témoins sur le gril en soulignant les erreurs ou imprécisions de leurs récits. Ces témoignages, une fois diffusés, suscitent de vives controverses que De Wilde aiguise encore par son goût pour la sensation. Les programmes de Maurice De Wilde sont ainsi largement suivis. Bien que des historiens aient écrit sur le sujet auparavant, le mérite des programmes réalisés par De Wilde est d'avoir brisé, pour le grand public, les tabous et le silence qui pesaient sur la Seconde Guerre mondiale. C'est notamment pour ce motif que la Vrije Universiteit Brussel l'a fait docteur honoris causa.

254191 Articles Mémoire Kesteloot Chantal