Belgien im Krieg / Artikel

La Reid, haut-lieu du Maquis

Thema - Widerstand

Verfasser : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Le Refuge « Chevreuil »

Le village de La Reid (situé aujourd’hui dans la commune de Theux), couvert de vastes zones boisées et parsemé de fermes, était devenu en 1943 le Refuge « Chevreuil » de la Zone V de l’ « Armée de Belgique », future « Armée Secrète ». Le hameau de Bronromme, à proximité, a servi de site de parachutages d’armes destinées à ladite « A.S. ». Le 10 septembre 1944, des accrochages entre résistance et armée allemande en retraite y ont coûté la vie à trois « maquisards ».

Le Mémorial au Maquisard inconnu

Nul ne s’est étonné de voir inauguré à La Reid, au lieu-dit « Sur les Combles », le 29 mai 1949, un « Mémorial au Maquisard inconnu ». Patronné par la « Fédération des Ex-Maquisards de Belgique », il est dû à Jean Deby, secrétaire communal du village…et naguère élément-moteur du  Groupe 44 de l’Armée secrète. Formé de blocs de quartzite, le monument en question, dominant une pierre tombale sous laquelle repose une urne contenant les cendres d’un « maquisard inconnu », porte une plaque avec la sobre mention « A la gloire du Maquis. 1940-1944. Resistere ».

L’initiative se voulait modeste. Peut-être trop. En 1958, un « Comité pour l’Achèvement et l’Entretien du Mémorial au Maquisard inconnu » a voulu le compléter par une tour de 40 mètres couronnée d’un phare et placée sous le patronage des Nations-Unies. Le projet n’a pas eu de suite, et seul subsiste aujourd’hui le modeste monument qui n’est plus guère fréquenté.

Bibliographie

Au refuge du « Chevreuil » s’est déroulé le combat de Bronromme du 10 septembre 1944, in Le Jour,31-VIII/1-IX 1981.

Lecocq Roland, L’Armée Secrète : historique de la Zone, Bruxelles, Ecole royale militaire, 1965 (2 vol.).

Marquet Victor, Contribution à l’histoire de l’Armée Secrète 1940-1945, 2/6 :-L’organisation, Bruxelles : Pygmalion/U.F.A.S., 1995.