Belgien im Krieg / Artikel

Ministère de la Justice

Thema - Kollaboration

Verfasser : Wouters Nico (Institution : CegeSoma)

Département ministériel qui sert d'intermédiaire entre l'occupant, la magistrature et les autorités locales sur un terrain extrêmement délicat : celui du maintien de l'ordre.

Schuind

Dès 1940, le département perd certaines de ses compétences. On met fin à l'existence de plusieurs organismes qui lui sont subordonnés, comme la Sûreté de l’État. Gaston Schuind, nommé en avril 1941 au poste de secrétaire général du ministère de la Justice, ne réussit pas par la suite à jouer son rôle d'intermédiaire entre l'appareil judiciaire belge et l'occupant. Il perd peu à peu de son autorité auprès des magistrats belges. Schuind est aussi soumis aux pressions de ses collègues Emiel De Winter (Ravitaillement et Agriculture) et Gerard Romsée (Intérieur), pour lesquels la justice doit se montrer plus sévère et qui exigent des sanctions plus lourdes en cas d'infraction aux décisions des secrétaires généraux.

32785.jpg
Institution : CegeSoma
Sammlung : Belgapress
Urheberrecht : CegeSoma
Legende des Ursprungs : La plus récente photo de M. Schuind. [censure photographique]

De Foy

En septembre 1943, les Allemands interdisent à Schuind d'encore exercer sa fonction. Il est remplacé par Robert de Foy. Ce dernier bénéficie davantage de la confiance de l'occupant et peut conclure quelques nouveaux accords. Ce qui ne résout d'ailleurs pas grand-chose au niveau local.

Globalement, le département perd de son pouvoir sous l'Occupation. Celle-ci a vraisemblablement pour effet d'amener les magistrats à faire preuve d'une plus grande indépendance vis-à-vis du ministère

Bibliographie

Verhoeyen, Étienne. Belgie bezet 1940-1944: een synthese. Brussel: BRTN, 1993.

Wouters, Nico. De Führerstaat: overheid en collaboratie in België (1940-1944). Tielt: Lannoo, 2006

Zurné, Jan Julia.Tussen twee vuren. Gerecht en verzet tijdens de Tweede Wereldoorlog. Tielt: Lannoo, 2017.


Pour en savoir plus...

32785.jpg Artikel Konflikte zwischen Magistratur und Besatzungsmacht Zurné Jan Julia