Belgien im Krieg / Artikel

Secours d’Hiver

Thema - Kollaboration

Verfasser : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

En septembre 1940, le secrétaire général de la Santé publique entreprend de regrouper sous l’étiquette de Solidarité Nationale diverses œuvres caritatives. Il reçoit l’appui de la Militärverwaltung (MV). Le collège des secrétaires généraux parvient à imposer sa vision très unitaire au prix d’une concession sur l’intitulé. A l’instar de ce qui existe depuis 1933 dans le Reich, un arrêté crée en Belgique, le 29 octobre 1940, un Secours d’Hiver/Winterhulp. La gestion est confiée à une personnalité catholique flamande modérée, Paul Heymans.

Gens de bien(s)…

Pour l’assister, un comité exécutif truffé de notables belgicistes.  Les gouverneurs de province président les comités provinciaux, lesquels ont aussi pour cadres des notabilités tricolores, bien rentées et parfois bien titrées. Et à la base figurent une myriade de comités locaux (2.400 en septembre 1941).

7921.jpg
Institution : CegeSoma
Sammlung : Sipho
Urheberrecht : CegeSoma
Legende des Ursprungs : La quête pour le Secours d'Hiver. Sur les marches de la Bourse un tapis a été étendu pour que chacun y dépose son obole. (Frei gegeben durch zensur)

Solidarité ou charité ?

7932.jpg
Institution : CegeSoma
Sammlung : Sipho
Urheberrecht : CegeSoma
Legende des Ursprungs : Le premier tirage de la loterie du Secours d'Hiver dans la grande salle des Beaux-Arts à Bruxelles le 1er février 1941. Le tirage du Lot 204152 qui gagne la somme de un million. (Frei gegeben durch zensur)

Le Secours d’Hiver entend à la fois fournir aux nécessiteux un réconfort moral ainsi qu’une aide matérielle. Même s’il reçoit des fonds du Trésor public, des dons et peut organiser des tombolas, son aide n’est, en théorie, pas gratuite. Vu le malheur des temps, il doit venir en aide à des centaines de milliers d’indigents, multiplier soupes scolaires et soupes populaires …Si son nom, identique à son homologue allemand, le dessert les premiers temps, son dévouement et son attitude civique lui vaut d’être accepté par l’opinion. Mais…

Idiots utiles ou alliés objectifs ?

En restant dans les limites des actions caritatives, le Secours d’Hiver n’a-t-il pas transformé en assistés sociaux des masses de révoltés potentiels ? C’est en tout cas pour cela qu’il a été toléré par la MV.

Bibliographie

Colignon, Alain. “Secours d’hiver, Secours d’Hitler?” Jours de Guerre, no. 6 (1992): 65–90.


Pour en savoir plus...

165131.jpg Artikel Deutsche Militärverwaltung Roden Dimitri