Belgique en guerre / Articles

Question royale

Thème - Collaboration

Auteur : Debeuf Jasper (Institution : KUL)

La Question royale (1940-1951) est un conflit politique portant sur la position du roi Léopold III au cours de la Seconde Guerre mondiale et lors de son retour d'exil après la guerre.

Les origines

La dispute à l'origine du conflit est la décision de Léopold III, après la conquête allemande (28 mai 1940), de rester en Belgique auprès de son peuple. Contrairement à de nombreux autres souverains, il ne suit pas le gouvernement qui part pour l'étranger. Le gouvernement et le parlement, réunis à Limoges, condamnent cette décision et la lui reprochent. L’attitude du roi est, surtout en France, sévèrement critiquée voire décrite comme un acte de trahison. 

164012
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Léopold III Berchtesgaden (+ Meissner)

Les années de guerre

32322.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : La Princesse de Réthy, épouse du Roi Léopold III.

Léopold, entre-temps prisonnier de guerre à Laeken, est offensé par les déclarations de Limoges. Pendant la guerre, il refuse tout rapprochement avec le gouvernement qui, dans l'intervalle, s'est installé à Londres. D'autres événements ternissent encore son image; comme la rencontre entre Léopold et Hitler à Berchtesgaden fin 1940. De plus, Léopold se remarie en 1941 avec Liliane Baels, initiative très mal perçue, en particulier dans les couches conservatrices de la population. Léopold persiste à s'en tenir à la neutralité de la Belgique et refuse de reconnaître les engagements internationaux du gouvernement.

La période d'après-guerre

Léopold, déporté en Allemagne à la mi-1944, n’est pas autorisé, même après la capitulation allemande, à rentrer en Belgique. Son attitude pendant les hostilités, sa lettre d'adieu d'août 1944 ‒ mieux connue sous le nom de Testament politique ‒, les tensions au sein du gouvernement freinent durablement son retour au pays. Entre-temps, son frère Charles est désigné régent.

163742
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Prince Charles et Cardinal Van Roey. Prestation de serment. 20/9/44.

Consultation populaire

Au cours des années qui suivent, deux camps se profilent : les léopoldistes et les anti-léopoldistes. La presse et la littérature se divisent sur les mêmes lignes. En définitive, une consultation populaire se tient le 12 mars 1950. Elle révèle les deux lignes de fracture et renforce les oppositions entre communautés. La Wallonie, à forte présence socialiste, est majoritairement hostile au retour de Léopold (58 %) alors qu'une Flandre principalement chrétienne lui est favorable (72%). Avec un résultat positif global de 57%, Léopold peut donc revenir en Belgique. Toutefois, sa position s'avère intenable suite à des actes de violence comme la fusillade de Grâce-Berleur. Un mois après son retour, Léopold annonce son abdication au bénéfice de son fils Baudouin, couronné officiellement l'année suivante.

Bibliographie

Stengers, Jean. Léopold III et Le Gouvernement: Les Deux Politiques Belges de 1940. Document Duculot. Gembloux: Duculot, 1980.

Velaers, Jan, and Herman Van Goethem. Leopold III : De Koning, Het Land, de Oorlog. Tielt: Lannoo, 1994.

Van den Wijngaert, Mark, and Vincent Dujardin. België Zonder Koning: 1940-1950: De 10 Jaar Dat België Geen Koning Had. Tielt: Lannoo, 2006.


Pour en savoir plus...