Belgique en guerre / Personnalités

Baligand Raoul

Thème - Résistance

Auteur : Maerten Fabrice (Institution : CegeSoma)

Fidèle durant toute sa vie au parti communiste, Raoul Baligand (1913-1981) se distingue dans la lutte armée comme combattant lors de la guerre d’Espagne et résistant sous l’occupation.

Capitaine dans les Brigades internationales

Membre des Jeunesses communistes à l’issue de la grande grève de l’été 1932, il se bat aux côtés des troupes républicaines espagnoles contre les franquistes dès novembre 1936. Remarqué par ses supérieurs pour son courage et sa détermination sans faille, ainsi que pour sa capacité à diriger les hommes face à l’ennemi, il est promu capitaine en avril 1938. 

Raoul Balligand
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : Raoul Balligand, Commandant National de l'Armée Belge des Partisans.

Héros de la Résistance

Engagé dans l’appareil du parti communiste de Belgique à son retour d’Espagne, il se lance dans l’action armée contre l’occupant à partir du début de l’année 1942. Chargé d’abord de dynamiser le corps des Partisans de Charleroi, il exécute avec ses hommes plusieurs opérations d’envergure contre les intérêts de l’occupant en mars et avril 1942. Appelé ensuite à la tête du corps dans la région voisine du Centre, il y dirige quelques sabotages avant d’assumer la direction des Partisans dans tout le Hainaut à l’été 1942. Attaché au corps de Bruxelles à partir du printemps 1943, il gagne les Ardennes à l’été de la même année. Responsable de tous les groupes de Partisans situés aux abords et au sud de la Meuse, il aide avec ses hommes à la libération de la Cité ardente par les Américains. 

Une carrière politique en demi-teinte

Elu en 1946 comme député du parti communiste dans l’arrondissement de Charleroi, il obtient neuf mois plus tard de pouvoir siéger au conseil communal de Gilly. Mais il perd ses deux mandats aux élections suivantes. Il reste cependant actif dans l’appareil du parti, étant notamment membre du comité central de 1943 à 1951 et de 1960 à sa mort. Par ailleurs, il milite jusqu’à la fin de la vie dans des organisations nationales et internationales d’anciens résistants contre la résurgence du fascisme.

Bibliographie

Maerten, Fabrice, « Raoul Baligand », in : Nouvelle Biographie nationale, Bruxelles : Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, t.8, 2005, p. 19-21.

Pour citer cette page
Baligand Raoul
Auteur : Maerten Fabrice (Institution : CegeSoma)
https://www.belgiumwwii.be/belgique-en-guerre/personnalites/baligand-raoul.html