Belgique en guerre / Articles

Meuse (La)

Thème - Résistance

Auteur : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Apparue en octobre 1941 dans la région de Liège, La Meuse reprend l’intitulé d’un quotidien libéral  et francophile de la famille de Thier même s’il y a aucun lien entre les deux. Elle paraît d’abord comme le "Journal du Front Wallon pour la Libération du Pays" pour devenir ensuite l’Organe de la Fédération liégeoise du Front de l’Indépendance.

La dimension wallonne s’estompe

Au départ, La Meuse entend servir de tribune aux différents groupes ralliés sous les couleurs du Front Wallon pour la Libération du Pays : personnalités indépendantes de gauche, cercle « Les Anglophiles », anciens membres du Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes et tenants du Parti Communiste, qui chapeaute discrètement l’opération. Progressivement, la dimension « wallonne » s’efface. Les communistes renforcent leur présence … dans les coulisses. Au printemps 1942, le F.W.L.P. est devenu le Front de l’Indépendance (F.I.). Le journal clandestin étoffe sa diffusion au-delà du bassin liégeois : fin ’41, on le signale à Verviers, Huy et Namur ; sa diffusion augmente avec l’approche de l’été 1942 et monte à 8000 exemplaires. Certains numéros auraient même atteint un tirage de 18 000 exemplaires.                                   

soma_bg337_1943-03_01_001-00001-la-meuse-mars-1943.jpg
Institution : CegeSoma
Légende d'origine : La Meuse, mars 1943

Une présence malgré la répression

Cette forte présence sur le terrain lui vaut d’attirer l’attention des services policiers nazis. A plusieurs reprises, les équipes rédactionnelles sont décimées, et la parution se fait irrégulière. Mais toujours il renaît, et sa présentation s’améliore au fil de ses 23 numéros, débutant sous une forme stencilée et s’achevant sous une forme imprimée.                                                                          

A la Libération, le journal change d’intitulé pour devenir Le Perron en hommage au vieux symbole des libertés liégeoises, restituant ainsi le titre au quotidien de la famille de Thier.

Bibliographie

Etienne JOSSE, Yannick HOSTIE, Dirk MARTIN, Jacques WYNANTS, Guide de la presse clandestine en Belgique, Bruxelles, CREHSGM, 1991.https://warpress.cegesoma.be/s...

Consultation complète en ligne: https://warpress.cegesoma.be/f...