Belgique en guerre / Personnalités

Harbou Bodo von

Auteur : Fortemps Louis (Institution : Doctorant KULeuven/Université de Lille III)

Né dans une vieille famille noble d’origine française qui a trouvé refuge en Prusse, Bodo von Harbou (1887-1943) embrasse rapidement une carrière militaire. Il est déjà officier lorsque éclate la Première Guerre mondiale et il participe à la planification de l’attaque de la Position Fortifiée de Liège en août 1914. Après la défaite, il quitte l’armée en 1919 et se lance dans une carrière civile. Il devient rapidement un personnage important dans l’industrie de l’azote. 

A la tête du Kommandostab

Une fois la Belgique occupée en mai 1940, Bodo von Harbou est nommé à la tête du Kommandostab de la Militärverwaltung, en partie grâce à son amitié de longue date avec Alexander von Falkenhausen. A ce poste, il dirige toutes les forces d’occupation de la Wehrmacht en Belgique et dans le nord de la France occupés ainsi que les forces de police de la Feldgendarmerie et de la Geheime Feldpolizei, à l’exception de la Sipo-SD. C’est donc le Kommandostab qui est responsable du maintien de l’ordre et de la sécurité au sein de la Militärverwaltung. Il collabore également étroitement avec l’antenne locale des services de renseignements allemands de l’Amiral Canaris, l’Abwehrstelle Belgien. A ce titre, von Harbou est une figure centrale dans la lutte contre la résistance, en particulier contre les sabotages et les réseaux de renseignements.


En dépit de sa position importante, Bodo von Harbou se distingue par ses visions anti-nationale-socialiste. Déjà en mai 1940 aux Pays-Bas, il s’oppose à l’Auslandorganisation du NSDAP, qui lui en tiendra toujours rigueur. A Bruxelles, lors de soirées mondaines en présence de citoyens belges, il n’est pas rare qu’il se livre à des discours très critiques vis-à-vis du parti nazi et de la SS alors qu’il est sous l’emprise de l’alcool. La Sipo-SD, relevant du Verwaltungsstab, rapporte régulièrement ses écarts à Eggert Reeder et à Berlin. Bodo von Harbou, opposé aux pratiques de violences arbitraires menés par la GFP et l’Abwehr, entre également en conflit avec ces derniers. 

269632-von-harbou.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Propaganda-Abteilung Belgien. Bildberichter: P.K. Kropf
Légende d'origine : Bodo von Harbou, 25 mars 1941

La chute

206866-keitel-sept-1942-sipho.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Sipho
Légende d'origine : Generaal Wilhelm Keitel, Chef des Oberkommandos der Wehrmacht, 1942

Imprudent en tenant des propos antinazis en public et en froid avec une bonne partie des acteurs de la répression, Bodo von Harbou se trouve dans une position très délicate en 1943. Pour couronner le tout, il aurait également eu des contacts avec des membres du complot contre Hitler. Devenu indésirable, von Harbou est une cible idéale pour les détracteurs de l’administration militaire de von Falkenhausen.

En décembre 1943, il est convoqué à Berlin par Wilhelm Keitel, commandant de l’OKW. Arrivé sur place, il est appréhendé par le Sicherheitsdienst sous prétexte de détournement de fonds. Bodo von Harbou se suicide dans sa prison berlinoise à la fin du mois de décembre dans des circonstances encore floues de nos jours. Il est remplacé à la tête du Kommandostab par le Generalmajor Wilhelm Heider. L’affaire Harbou est un des facteurs de la perte de confiance d’Adolf Hitler en l’administration militaire qui aboutira finalement à l’installation d’une administration civile en juillet 1944. 

Bibliographie

De Jonghe, Albert, Hitler en het politieke lot van België (1940-1944): de vestiging van een Zivilverwaltung in België en Noord-Frankrijk: koningskwestie en bezettingsregime van de kapitulatie tot Berchtesgaden (28 mei-19 november 1940), Antwerpen: Nederlandsche boekhandel, 1982.

- Fortemps Louis, La Geheime Feldpolizei Gruppe 530 : un acteur de la répression allemande à Bruxelles (1940-1944), mémoire de master en Histoire, Université catholique de Louvain, 2018-2019.

- Gérard-Libois, Jules et José Gotovitch, L’an 40 : La Belgique occupée, Bruxelles: CRISP, 1971.

- Wagner, Wilfried, Belgien in der deutschen Politik während des Zweiten Weltkrieges, Boppard-am-Rhein, 1974.

Pour citer cette page
Auteur : Fortemps Louis (Institution : Doctorant KULeuven/Université de Lille III)
Harbou Bodo von
https://www.belgiumwwii.be/belgique-en-guerre/personnalites/harbou-bodo-von.html