Belgique en guerre / Articles

Administration militaire allemande (Militärverwaltung)

Thème - Justice - Collaboration

Auteur : Roden Dimitri (Institution : ERM)

Une Militärverwaltung pour la Belgique occupée

Le 11 mai 1940, le Haut commandement de l'armée allemande confie la direction de la Belgique, qui vient d'être conquise, au général Alexander von Falkenhausen. Pendant quatre ans, ce dernier est à la tête - en tant que gouverneur militaire - d'une administration militaire (Militärverwaltung). Sa mission principale consiste à maintenir l'ordre public afin de pouvoir mettre au mieux le potentiel économique et humain de la Belgique au service de l'industrie de guerre allemande.

Dès le départ, l'occupant entend contrôler la Belgique et le Nord de la France sans administrer effectivement ces territoires. La Militärverwaltung, exemple même d'une Aufsichtsverwaltung, confie une bonne part de l'administration du pays occupé aux autorités locales restées sur place. L'occupant veut avoir la haute main sur la région en utilisant un minimum de personnel propre. Il reste sur le bord du terrain, attentif, n'intervenant que lorsque la situation l'exige.

165131.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : von Falkenhausen

L'organisation de l'administration militaire

32666.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Sipho
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : A l'occasion du 60ème anniversaire... du Président Reeder chef d'Administration civile pour la Belgique et le Nord de la France.

Afin d'administrer le pays de la façon la plus efficace, l'occupant calque son organisation sur les structures administratives de la Belgique. 

Au niveau central, von Falkenhausen dispose d'un Kommandostab pour toutes les questions militaires et d'un Militärverwaltungsstab pour les affaires politiques, socio-économiques et culturelles. À partir de 1944, le domaine économique est confié à un troisième état-major, la Wirtschaftsabteilung. 

Au niveau provincial et régional, l'occupant veille à ce que chaque service belge ait un correspondant allemand. Pour les secrétaires généraux, il s'agit du chef du Militärverwaltungsstab (Eggert Reeder), pour les gouverneurs de province des Oberfeld- et Feldkommandanten, pour les commissaires d'arrondissement des Kreiskommandanten et pour les bourgmestres des Ortskommandanten.

Cette structure permet aux Allemands de superviser les services belges et, si nécessaire, d'ajuster le tir. L'occupant peut également orienter les choix politiques dans le sens qu'il souhaite en promulguant des ordonnances qui lui sont spécifiques.

Franz Thediceck, Membre de l’administration militaire allemande :  « un ordre hiérarchique sans équivoque »  (Jours de guerre,  27/07/1990, RTBF)

Le maintien de l'ordre, mission centrale

Dans sa juridiction, le Militärbefehlshaber est l'autorité suprême, que ce soit sur le plan exécutif, législatif ou judiciaire. Il promulgue ses propres ordonnances, veille à leur mise en œuvre et fait rechercher et poursuivre, par ses propres services de police et conseils de guerre, ceux qui les enfreignent. Pourtant, le monopole dont jouissent les militaires en matière de maintien de l'ordre en Belgique occupée est très vite remis en question. Berlin juge trop laxiste la politique de sécurité que mène von Falkenhausen. Le 13 juillet 1944, Hitler décide dès lors de congédier le général et, cinq jours plus tard, de remplacer l'administration militaire par une administration civile, dirigée par  le commissaire du Reich Josef Grohé.

Bibliographie

De Jonghe, Albert. Hitler en het politieke lot van België (1940-1944): de vestiging van een Zivilverwaltung in België en Noord-Frankrijk: koningskwestie en bezettingsregime van de kapitulatie tot Berchtesgaden (28 mei-19 november 1940). Antwerpen: Nederlandsche boekhandel, 1982.

Van den Wijngaert, Mark, Bruno De Wever, Dirk Luyten, Fabrice Maerten, Patrick Nefors, Luc Vandeweyer, et Marnix Beyen. België tijdens de Tweede Wereldoorlog. Antwerpen: Manteau,

Roden, Dimitri. « "In naam van het Duitse volk!” Het Duitse krijgsgerecht en de openbare orde in bezet België (1940-1944) ». Ph.D. Thesis, Universiteit Gent, 2015.


Pour en savoir plus...

31960.jpg Articles Administration civile allemande (Zivilverwaltung) Roden Dimitri