Belgique en guerre / Articles

Peine de mort - justice allemande

Thème - Justice

Auteur : Roden Dimitri (Institution : ERM)

Dans la conception national-socialiste du droit, la peine de mort revêt une grande importance. Son exécution offre au Nazis la possibilité de se défaire de tous les “éléments incorrigibles” de la société d’une manière en apparence légitime. En outre, elle constitue un élément de dissuasion pour tout criminel en puissance.

En Belgique et dans le Nord de la France, les conseils de guerre prononcent plus de 1.200 peines de mort, dont au moins 900 seront exécutés. La plupart des condamnés sont des civils retenus coupables d'actes de résistance telles que l’espionnage, le sabotage ou des actions de violence envers la Wehrmacht. D'autres sont condamnés à la peine capitale pour des faits de droit commun, comme la falsification des timbres de rationnement ou le vol de biens militaires.

Elsie Maréchal, Résistante active dans le réseau Comète : « ils ont délibéré très peu de temps et quand ils sont rentrés, on était tous condamné  à mort»(Jours de guerre, 19/05/1992, RTBF)

Bibliographie

Roden, Dimitri. “"In Naam van Het Duitse Volk!” Het Duitse Krijgsgerecht En de Openbare Orde in Bezet België (1940-1944).” Ph.D. Thesis, Universiteit Gent, 2015.

Roden, Dimitri. “Van Aanhouding Tot Strafuitvoering. De Werking van Het Duitse Gerechtelijke Apparaat in Bezet België En Noord‑Frankrijk (1940-1944).” Cahiers d’Histoire Du Temps Présent/Bijdragen Tot de Eigentijdse Geschiedenis 22 (2010): 113–60.


Pour en savoir plus....

165130.jpg Articles Répression allemande Roden Dimitri
96196.jpg Articles Exécutions - justice allemande Roden Dimitri