Belgique en guerre / Articles

Violence

Thème - Collaboration

Auteur : Vrints Antoon (Institution : UGent)

Le soutien apporté à un régime brutal

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les collaborateurs font peser de différentes manières un climat de violence sur la population. En premier lieu, ils apportent leur soutien à un régime brutal. L'occupant allemand ne mène pas en Belgique, comme il le fait en Europe de l'Est, une guerre de destruction mais le régime qu'il instaure menace la vie des Juifs et de ses adversaires politiques. Afin de pouvoir surveiller d'éventuels opposants et si nécessaire de les punir, l'occupant dépend d'informations qui lui sont fournies par la population belge. Les forces d'occupation allemandes sont en effet insuffisantes pour pouvoir contrôler elles-mêmes chaque individu.

Le rôle des organisations collaborationnistes

275717.jpg
Institution : AGR-CegeSoma
Collection : Photos des archives de la police judiciaire de Bruxelles en rapport avec les attentats, les sabotages et les vols ("Attentats Occipation"), 1940-1944
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Non légendée
Légende Web :

L'occupant peut effectivement compter sur le bon vouloir de citoyens agissant à titre individuel, mais aussi sur l'aide d'organisations national-socialistes gagnées à la collaboration. C'est ainsi que le chef du Vlaams Nationaal Verbond (VNV) Staf De Clercq ordonne aux responsables d'arrondissement de son parti, dès l'automne 1940, de récolter systématiquement des informations sur toute personne hostile à l'occupant. Il met sur pied, en outre, un service de renseignement chargé d'espionner les résistants. La menace que génèrent la répression de l'occupant est le principal catalyseur du rejet grandissant que manifeste la majorité de la population envers la collaboration.

D'initiative

Par ailleurs, les collaborateurs pratiquent la violence politique d'initiative, s'attaquant en particulier aux Juifs ou à des adversaires. La violence a, dans leur idéologie national-socialiste, une connotation positive. Plus l'opposition à laquelle ils se heurtent se renforce, plus ils sont disposés à en user. C'est pour cette raison que les collaborateurs, pourchassés par la résistance communiste, se livrent à des actes de rétorsion effrénés.

275724.jpg
Institution : AGR-CegeSoma
Collection : Photos des archives de la police judiciaire de Bruxelles en rapport avec les attentats, les sabotages et les vols ("Attentats Occipation"), 1940-1944
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Non légendée
Légende Web :

Joseph Sterngold, Juif anversois : « J'ai vu un tas de gens avec des bâtons qui allaient vers cette synagogue » (Jours de guerre, 26/04/1991, RTBF)

Les combattants du front de l'Est

276169.jpg
Institution : AGR-CegeSoma
Collection : Photos des archives de la police judiciaire de Bruxelles en rapport avec les attentats, les sabotages et les vols ("Attentats Occipation"), 1940-1944
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Non légendée

Enfin, des collaborateurs belges se portent volontaires pour participer à la guerre de destruction qui fait rage sur le front de l'Est. Hitler combat l'Union soviétique pour ouvrir un 'Lebensraum' (espace vital) au peuple allemand, en mettant à mort des millions de personnes. Les volontaires belges participent à ce déchaînement de violence en maltraitant et en tuant des civils ('partisans'), des Juifs et des soldats soviétiques prisonniers. On ignore exactement à quelle échelle.

Guerre civile

Le climat de violence que font régner les collaborateurs sera lui-même source de violences de la part des résistants. Vers la fin de l'Occupation, une atmosphère de guerre civile va naître dans certaines parties du pays. Les brutalités dont sont victimes les collaborateurs en sont le résultat.

Clotaire Cornet, Résistant : « dans les derniers moments, c'était la guerre civile » (Jours de guerre, 30/08/1994, RTBF)

Bibliographie

Vrints, Antoon. « Patronen van polarisatie. Homicide in België tijdens de Tweede Wereldoorlog ». Cahiers d’Histoire du Temps Présent/Bijdragen tot de Eigentijdse Geschiedenis, no 15 (2005): 177‑204.


Pour en savoir plus...

276143.jpg Articles Homicides commis par la résistance Thiry Amandine
276143.jpg Articles Attentats commis par la résistance Maerten Fabrice