Belgique en guerre / Articles

Communauté culturelle wallonne

Thème - Collaboration

Auteur : Devillez Virginie

Origines

Dès les débuts de l’Occupation, la Militärverwaltung (MV) souhaite fonder en Wallonie un organisme similaire à la DeVlag afin d’établir des contacts culturels avec l’Allemagne tout en promouvant la culture wallonne. Elle trouve un terrain fertile à Charleroi, notamment  avec le sculpteur Georges Wasterlain. Ce dernier tente d’aider ses confrères et accepte, en avril 1941, de prendre la tête d’une nouvelle association : la Communauté culturelle wallonne (CCW).

7442.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Sipho
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : Les journées culturelles wallonnes de Charleroi. Le sculpteur Wasterlain. [Frei gegeben durch zensur]

Activités diverses

278859.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : Non légendée

Wasterlain est bientôt rejoint par l’écrivain Pierre Hubermont, issu également des milieux favorables à un art dit prolétarien. Président de la CCW, Hubermont dirige aussi la revue Wallonie financée par la MV.  La CCW organise des journées culturelles et des cours d’allemand. Dès l’été 1941, elle envoie des enfants en vacance en Autriche. En septembre, elle coordonne le voyage des artistes wallons en Allemagne, suivi d’une série d’expositions Outre-Rhin. Chargée de corporatiser les créateurs, la CCW  (600 membres fin 1941) établis des ‘chambres’ locales.

Rex et la CCW

Fin 1942, l’échiquier de la collaboration est bouleversé :  Léon Degrelle (et Rex) retrouve(nt) grâce auprès de l’Occupant après le purgatoire du Front de l’Est. A l’issue d’une mise au point entre les deux organismes, il est décidé que le champ de la CCW sera uniquement culturel. Ainsi, en juillet 1943, une nouvelle structure émerge de la CCW : la Fédération des Artistes wallons et belges d’expression française. Son action est principalement virtuelle et seuls restent quelques irréductibles de la première heure. 

Bibliographie

Devillez, Virginie. Le Retour à l’ordre. Art et Politique En Belgique. 1918-1945. Bruxelles: Labor- Dexia, 2003.

Colignon, Alain. « Les Wallons dirigeables ». In Jours de guerre, édité par Fracis Balace, 129‑49. Bruxelles: Crédit communal, 1992.


Pour en savoir plus...

8365.jpg Articles Collaboration artistique Devillez Virginie