Belgique en guerre / Articles

Deutscher Sprachverein (DSV)

Thème - Collaboration

Auteur : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Apparu le 19 avril 1941, le Deutscher Sprachverein (DSV) est couvé à la fois par la Militärverwaltung (MV) et par la Volksbund für das Deutschtum im Ausland. Il se présente au grand public supposément germanophone de la région d’Arlon comme une ‘association populaire à vocation culturelle’. 

Un ‘sous-marin’ pangermaniste

En fait, sous le masque aimable et la houlette du folkloriste allemand Matthias Zender, l’objectif est différent. Cette prétendue association culturelle vise à réveiller la conscience germanique des habitants d’Arlon et du pays environnant avant de les réintégrer dans un grand Reich allemand. 

Gros moyens, maigres résultats

Convenablement subventionné par la MV, pourvu d’un bon hebdomadaire (Areler Volkszeitung) et de nombreux moyens de pression, le DSV s’avère incapable de rallier les masses. Le mouvement compte 951 affiliés en juillet 1943 et une section de protection de 23 membres. La majorité des folkloristes locaux est restée d’une surdité bétonnée à ses avances.

Bibliographie

Triffaux, Jean-Marie. Arlon 1939-45 : De La Mobilisation à La Répression. Arlon: La vie arlonaise, 2003

Triffaux, Jean-Marie. “Une Page d’histoire de l’occupation Allemande à Arlon : Le Deutsche Sprachverein.” Cahiers Du C.R.E.H.S.G.M 14 (1991): 125–76.


Pour en savoir plus...

274125.jpg Articles Collaboration en Wallonie Conway Martin
524476.jpg Articles Amis du Grand Reich Allemand / Mouvement Socialiste Wallon (AGRA/MSW) Colignon Alain