Belgien im Krieg / Artikel

Abwehr

Thema - Justiz

Verfasser : Verhoeyen Etienne (Institution : CegeSoma)

Service allemand de renseignement et de contre-espionnage, dirigé par l'amiral Wilhelm Canaris.

Le service se compose de trois sections : le Gruppe I pour l'espionnage à l'étranger, le Gruppe II pour l'appui aux minorités nationales dans des pays voisins de l'Allemagne et le Gruppe III (contre-espionnage) pour la lutte contre les services (potentiellement) ennemis.

Gruppe I

En Belgique, le Gruppe I réussit avant mai 1940 à recruter une centaine d'agents qui fournissent parfois des informations importantes, par exemple sur la défense belge. La plupart de ces agents agissent pour des raisons pécuniaires.

Gruppe II

Ce sont des motifs politiques et idéologiques qui motivent les collaborateurs du Gruppe II. L'Abwehr II soutient le Vlaams Nationaal Verbond (VNV) afin de saper les capacités de défense de l'armée belge. Il appuie aussi le Heimattreue Front, qui demande le rattachement des cantons de l'Est à l'Allemagne. On estime qu’environ 150 membres issues de cette organisation ont déserté l’armée belge dans laquelle ils étaient mobilisés pour aller se réfugier en Allemagne.  Certains ont servi de guide, dans leur région, à l'avancée des troupes d'invasion allemandes.

Gruppe III

Le Gruppe III est surtout actif en Belgique occupée dans le combat contre la résistance. Des agents s'infiltrent à cet effet dans les groupes de résistants, ce qui conduit après un certain temps à des arrestations plus ou moins importantes. Près de 300 de ces agents ont été identifiés ; vingt pourcent d'entre eux sont des femmes.

Bibliographie

Verhoeyen, Etienne. Spionnen aan de achterdeur : de Duitse Abwehr in België 1936-1945. Antwerpen: Maklu, 2011.


Pour en savoir plus...

12693.jpg Artikel Polices allemandes Debruyne Emmanuel
28451.jpg Artikel Feldgendarmerie Zurné Jan Julia
588779.jpg Artikel Geheime Feldpolizei Zurné Jan Julia