Belgique en guerre / Articles

Ministère du ravitaillement

Thème - Collaboration

Auteur : Wouters Nico (Institution : CegeSoma)

Ministère responsable du problème du ravitaillement sous l'Occupation.

Réforme en 1940

Avant mai 1940, ce service relevait du ministère des affaires économiques et des classes moyennes. Après mai 1940, il est rattaché à celui de la santé publique et du ravitaillement. En septembre 1940, le secrétaire général R. Delhaye est contraint de démissionner sous la pression des Allemands : ses attributions en matière de ravitaillement sont jointes au ministère de l'agriculture, sous la direction de l'ingénieur Emiel De Winter (1902-1985). Pour gérer l'énorme problème que constitue le ravitaillement en Belgique, De Winter instaure d'emblée un système étatisé de production, de distribution (rationnement) et de contrôle des denrées alimentaires. Un maillon essentiel de ce système est la création de la Corporation nationale de l'Agriculture et de l’Alimentation (CNAA).

31311.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Sipho
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : "Inauguration à Zandvliet d'une plantation de 3 hectares de Colza, sur un Polder, reconquis sur l'Escaut. Cette céremonie n'avait plus eu lieu en Belgique depuis le 17me siècle. Monsieur De Winter, secrétaire général de l'Agriculture et du Ravitaillement, sèmant le colza dans un nouveau Polder. Inhuldiging te Zandvliet van een planting van Colza op 3 hectaren op een Polder herwonnen op de Schelde. Deze plechtigheid had geen plaats meer gehad sinds de 17e eeuw. De h. De Winter, secrataris-generaal van Landbouw en Ravitaillering, de Colza zaaiend op een nieuwe Polder. [censure photographique] [Frei gegeben durch zensur]"

Problèmes

274339.jpg
Auteur :
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Non légendée
Légende Web : Affiche de propagande contre le marché noir. Les autorités tentent de lutter contre le marché noir qui met en péril le dirigisme économique voulu par l’occupant et les partis d’ordre nouveau. Malgré cette propagande, le marché noir reste très populaire car il est, si on dispose de moyens suffisants, la seule manière de s’approvisionner correctement.

Les plans centralisés du ministère et de la CNAA se heurtent très vite à la réalité locale. Le département ne parvient pas à juguler le marché noir.

La CNAA se profile toujours davantage comme corporation collaborationniste, agissant indépendamment du ministère. De Winter, quant à lui, reste partisan d'une répression sévère. C'est la raison pour laquelle il appuie, par exemple, la juridiction administrative. Il entend punir avec rigueur toute infraction aux règles concernant le ravitaillement. Ce comportement le rapproche des thèses, en matière de maintien de l'ordre, de collaborateurs comme Gérard Romsée ou Van Coppenolle.

Après la Libération

Après la Libération, le ministère doit maintenir en place, pendant un certain temps encore, un contrôle strict de la distribution alimentaire. Emiel De Winter est mis hors de cause en mai 1946. Il poursuit, au sein du Christelijke Volkspartij (CVP), une brillante carrière politique au niveau belge et européen.

Bibliographie

Henau, Anne, and Mark Van den Wijngaert. België Op de Bon: Rantsoenering En Voedselvoorziening Onder Duitse Bezetting 1940-1944. Leuven: Acco, 1986

1940-1945: Het Dagelijkse Leven in België: Tentoonstelling, Brussel, ASLK-Galerij, 21 December 1984 - 3 Maart 1985, 108–19. Brussel: ASLK, 1984.

Pour en savoir plus...

289102.jpg Articles Corporation Nationale de l'Agriculture et de l'Alimentation (CNAA) Luyten Dirk
32722.jpg Articles Secrétaires généraux Wouters Nico
28431.jpg Articles Marché noir Luyten Dirk