Belgique en guerre / Articles

Feldgendarmerie

Thème - Justice

Auteur : Zurné Jan Julia (Institution : CegeSoma)

La Feldgendarmerie est une police allemande militaire qui garantit la discipline et la sécurité des troupes d'occupation et qui veille au respect des ordonnances promulguées par la Militärverwaltung (l'administration militaire). La Feldgendarmerie peut arrêter des individus sur ordre d'une Kommandantur. Elle peut également intervenir en cas de troubles de l'ordre public. C'est par exemple le cas le 11 novembre 1940 lorsqu'à Bruxelles, des milliers de personnes se rassemblent auprès du tombeau du soldat inconnu. Quand des échauffourées éclatent et que les manifestants se mettent à insulter les membres de l'armée allemande, la Feldgendarmerie arrête quelques participants.

La Feldgendarmerie contribue aussi à la lutte contre le marché noir et, pendant la deuxième moitié de l'Occupation, à l'arrestation de Juifs et de réfractaires. Les membres de la Feldgendarmerie portent un uniforme qui comporte une plaque de métal attachée à une chaîne. Comme ce service de police est en sous-effectifs la Feldgendarmerie dispose pour toute la Belgique d’environ 1000 agents), des collaborateurs et des ressortissants allemands sont recrutés pour former la Hilfsgendarmerie (gendarmerie auxiliaire).

Bibliographie

Jacquemyns, Herwig. Een Bezet Land. Antwerpen: Pelckmans, 1991.

Roden, Dimitri. “"In Naam van Het Duitse Volk!” Het Duitse Krijgsgerecht En de Openbare Orde in Bezet België (1940-1944).” Ph.D. Thesis, Universiteit Gent, 2015.

Weber, Wolfram. Die Innere Sicherheit Im Besetzten Belgien Und Nordfrankreich 1940-1944. Düsseldorf: Droste Verlag, 1978.


Pour en savoir plus...

12693.jpg Articles Polices allemandes Debruyne Emmanuel
165130.jpg Articles Répression allemande Roden Dimitri
274264.jpg Articles (ober)Feldkommandantur Zurné Jan Julia