Belgique en guerre / Articles

Collaboration administrative

Thème - Collaboration

Auteur : Wouters Nico (Institution : CegeSoma)

Il s'agit, juridiquement, d'une forme de collaboration politique ; elle concerne généralement des fonctionnaires ou des personnes occupant des fonctions administratives qui se sont rendus coupables d'avoir enfreint l'un des articles du Code pénal punissant la collaboration.

Le cadre

Sous l'Occupation, de nombreux membres des partis de collaboration (à savoir le Vlaams Nationaal Verbond [VNV] et Rex) infiltrent l’appareil administratif. Ils sont en principe, en tant que dépositaires de l'autorité et fonctionnaires, tenus de respecter les lois belges. Mais en réalité, ce sont leurs convictions politiques qui priment. La direction de VNV comme celle de Rex soulignent qu'ils doivent demeurer des soldats du parti. Ils doivent obéir aux ordres de leurs chefs et de l'occupant allemand, en s'opposant parfois aux autorités belges. Ces partis espèrent, en apportant une contribution active à l'administration du pays, obtenir l'appui politique des Allemands. Ils espèrent aussi, à l'origine, pouvoir gagner la population au national-socialisme par ce biais.

30427.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Sipho
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : Aan het gemeentehuis van Vilvoorde. De Heer Borrey nieuw burgemeester van Vilvoorde trad op 21/6/42 in functie. De burgemeester groet de groepen die defileren. [Frei gegeben durch zensur]

Impact

5825.jpg
Institution : CegeSoma
Droits d'auteur : Droits Réservés
Légende d'origine : Schepencollege Groot-Brussel: 1. Jan Grauls, Burgemeester; 2. Léon Brunet, Gemeenteeigendommen; 3. Maurice Denis, Financiën; 4. M. Liesenborghs, Schone Kunsten, Tourisme en Culturele Aangelegenheden; 5. Piet Finné, Onderwijs; 6. Arthur Bacq, Sociale Zaken; 7. W. Reinhard, Haven, Nijverheid en Handel; 8. Jan Delmartino, Gezondheid, Sport en Jeugd; 9. J. Bottemanne, Openbare Werken; 10. Gillès de Pélichy, Burgerlijke Stand; 11. M. Tommelein, Ravitaillering; 12. Jan De Man, Regies; 13. Lode Claes, Betwiste Zaken.

Certains de ces fonctionnaires ou mandataires acquis à la collaboration n'ont pas la formation ni les compétences administratives requises. Mais surtout, ils n'ont aucune légitimité vis-à-vis de leurs collègues et de leurs subordonnés. En pratique, ils s'isolent de ceux d'entre eux qui ne collaborent pas. On voit ainsi naître des 'îlots collaborationnistes' au sein des administrations et des services publics belges.

La collaboration administrative s'exprime surtout en la personne des bourgmestres de guerre et dans des corporations comme la CNAA et l'Office national du travail. La gestion des informations est, sur ce point, un bon indicateur. Les fonctionnaires et mandataires collaborationnistes transmettent, aux services allemands d'ordre et de sûreté, des quantités énormes d'informations sur des adversaires politiques.

Dans la répression d'après-guerre

Il n'existe pas d'article particulier du Code pénal punissant la collaboration administrative. Il s'agit en l'espèce d'une forme de collaboration politique (à savoir 'la transformation des institutions du pays'). De ce fait, la collaboration administrative est inévitablement assimilée, lors de la répression d'après-guerre, aux actes administratifs accomplis par des collaborateurs politiques.

Bibliographie

Verhoeyen, Étienne. Belgie bezet 1940-1944: een synthese. Brussel: BRTN, 1993.

Wouters, Nico. « Bestuur en aanpassing ». In Knack Historia: België 40-45, édité par Bruno De Wever, Helen Grevers, Rudi Van Doorslaer, et Julia Zurné, 38‑45. Roeselaere: Roularta Media Group, 2015.

Wouters, Nico. De Führerstaat: overheid en collaboratie in België (1940-1944). Tielt: Lannoo, 2006.


Pour en savoir plus...

31047.jpg Articles Bourgmestres de guerre Wouters Nico
30427.jpg Articles Infiltration Wouters Nico
32722.jpg Articles Secrétaires généraux Wouters Nico
291018.jpg Articles Politique du moindre mal Wouters Nico