Belgique en guerre / Articles

Presse de collaboration en 1940-1944.

Thème - Collaboration

Auteur : Colignon Alain (Institution : CegeSoma)

Jusqu’à l’invasion allemande, la presse constitue un des principaux moyens d’information et peut être considérée comme libre. Le régime d’occupation va entraîner de facto la disparition de cet état des choses.

Des journaux à la sauce Ordre nouveau

A partir du 19 mai 1940, tous les journaux libres ont cessé de paraître. La Propaganda-Abteilung (PA) va très rapidement s’attacher à relancer une presse ‘aux ordres’. L’ordonnance du 14 juin 1940 en fixe le cadre général d’existence. Formellement, elle relève trois catégories distinctes, rassemblant quelques 27 titres de quotidiens (17 francophones, 10 néerlandophones).

-Il y a d’abord les ‘titres volés’ :  d’anciennes publications débarrassées de leurs légitimes propriétaires et parfois de leur rédaction. Il s’agit du Soir et du Laatste Nieuws. Sous un masque de relative modération, ils vont connaître des tirages coquets (plus de 300.000 exemplaires).

-D’autres journaux d’avant-guerre acceptent de reparaître tels quels. Les uns concernent des organes d’opinion qui sympathisaient déjà avec l’extrême droite : Volk en Staat (Vlaams Nationaal Verbond, VNV), Le Pays réel (Rex), De Dag, Cassandre; les autres, plus nombreux, sont d’obédience catholique et veulent faire acte de présence, quitte à changer de titre : De Standaard devient ainsi Het Algemeen Nieuws. Malgré leur ton modéré, plusieurs seront interdits pour avoir voulu ruser avec la censure.

-Enfin, de nouveaux titres apparaissent. Tous entérinent pleinement le ‘nouvel ordre européen’ , qu’il s’agisse du Nouveau Journal, de La Légia, de L’Avenir. Côté flamand, on voit naître Het Vlaamsche Land et De Gazet, proches de la Duits-Vlaamse Arbeidsgemeenschap (DeVlag).

KB_JB723_1940-10-11_01_000-00001
Institution : CegeSoma
Légende d'origine : Non légendée

Mais une presse ‘à la botte’

Quelles que soient ses volontés d’autonomie, cette presse baigne dans la censure, l’autocensure et les ‘conférences d’orientation’ dispensées par la PA. Elle est aussi tributaire des dépêches de l’agence Belgapress, filiale du Deutsche Nachrichten Buro. En cas de non-observance des directives, les sanctions s’abattent : remontrances, amendes, suspension, liquidation…

Cette presse, on le devine, disparaît à la Libération avec ses ‘valets de plume’.

KB_JB1023_1941-02-19_01_000-00001
Institution : CegeSoma
Légende d'origine : Non légendée

Bibliographie

De Bens, Els. De Pers in België: Het Verhaal van de Belgische Dagbladpers Gisteren, Vandaag En Morgen. Tielt: Lannoo, 2001.

Colignon, Alain. “Première Page, Cinquième Colonne.” Edited by Francis Balace. Jour de Guerre 8 (1992).


Pour en savoir plus...

130181.jpg Articles Le Soir Colignon Alain
130181.jpg Articles Het Laatste Nieuws Seberechts Frank
KB_JB1023_1941-02-19_01_000-00001 Articles Le Pays réel Colignon Alain
76695 Articles Volk en Staat De Wever Bruno
30586.jpg Articles Le Nouveau Journal Colignon Alain