Belgique en guerre / Événements

L'ordonnance contre le vieillissement.

Thème - Collaboration

Auteur : Wouters Nico (Institution : CegeSoma)

Ordonnance allemande qui instaure une limite d'âge de 60 ans pour tous les Belges occupant des fonctions publiques ou d'autorité, et qui sert à favoriser une infiltration massive de représentants des partis collaborationnistes dans l'administration.

Instauration

L'ordonnance allemande contre le vieillissement du 7 mars 1941 stipule que les Belges exerçant des fonctions publiques doivent déposer tous leurs mandats et toutes leurs fonctions quand ils atteignent l'âge de 60 ans. L'occupant allemand peut néanmoins accorder des dérogations individuelles. L'ordonnance a officiellement pour objectif d'améliorer la qualité de l'administration en la rajeunissant. Mais la raison profonde résulte d'un conflit persistant à propos des bourgmestres belges (dont une majorité a plus de 60 ans). Les secrétaires généraux belges refusaient de destituer et de nommer des bourgmestres ; l'occupant allemand a dès lors utilisé cette ordonnance pour rompre brutalement le status quo.

30427.jpg
Institution : CegeSoma
Collection : Sipho
Droits d'auteur : CegeSoma
Légende d'origine : Aan het gemeentehuis van Vilvoorde. De Heer Borrey nieuw burgemeester van Vilvoorde trad op 21/6/42 in functie. De burgemeester groet de groepen die defileren. [Frei gegeben durch zensur]

Impact

Cette ordonnance, au texte fort bref, a un impact considérable. En Belgique, les hauts responsables dans l'administration et la politique avaient bien souvent plus de 60 ans et ils ont donc 'épurés' d'un seul trait de plume. Sur la base de cette ordonnance, 1.250 bourgmestres sont démis de leurs fonctions. Il faut remplacer tous ces mandataires. L'ordonnance constitue dès lors le principal levier permettant la prise de pouvoir des partis collaborationnistes. Alors qu'avant le 7 mars 1941, l'infiltration de partis collaborationnistes dans l'administration belge se faisait plutôt au coup par coup et de façon progressive, ces mêmes partis mettent en branle, après cette date, une machine systématique de nominations partisanes. Seul l'appui du nouveau secrétaire général Gerard Romsée, nommé par le Vlaams Nationaal Verbond (VNV), rend la chose possible : pour appuyer l'ordonnance allemande, il prend les dispositions réglementaires nécessaires en droit belge.

Bibliographie

Wouters, Nico, De Führerstaat. Overheid en collaboratie in België (1940-1944), Tielt: Lannoo, 2006.

Wouters, Nico. Oorlogsburgemeesters 40/44. Lokaal bestuur en collaboratie in België, Tielt, Lannoo, 2004.


Pour en savoir plus ...

31047.jpg Articles Bourgmestres de guerre Wouters Nico
30427.jpg Articles Infiltration Wouters Nico